Participants Tunis 2011

Afef Abrougui is a twenty-one year old English student at the High Institute of Human Sciences of Tunis. She regularly contributes as an author to Global Voices Online. She is also a columnist at the German magazine „Südlink“. She was the editor-in-chief of Tunisia Live, a Tunisian news website in English language. Afef is about to finish a three-month working experience with the Institute for War and Peace Reporting. Her interests include, media studies, social media, filmmaking, and photography.

Afef Abrougui, une jeune tunisienne de 21 ans, est étudiante en anglais à l’Institut Supérieur des Sciences Humaines de Tunis. Elle collabore régulièrement en tant qu’auteur au site Global Voices Online. Elle est aussi éditorialiste au magazine allemand « Südlink ». Enfin, elle a été rédactrice en chef de Tunisia Live, un site tunisien d’information en ligne de langue anglaise. Atef est sur le point de terminer une expérience professionnelle de trois mois avec l’Institut du reportage de guerre et de paix (Institute for War and Peace Reporting). Ses centres d’intérêts comprennent les médias en général, les médias sociaux, la réalisation de film et la photographie.

______________________________________________________________

Raki Ba, 35 ans, est membre de Blog Canalh depuis 3 ans. Elle est suis membre du Comité de Solidarité avec les victimes des Violations des Droits Humains. Depuis son entrée dans la vie professionelle, elle a travaillé dans des ONG ou des Réseaux de Droits Humains, et elle est chargée de communication dans une ONG de Droits Humains SOS-esclaves.  Auparavant, elle a travaillé au GERDDES/Mauritanie et le FONADH (Forum des Organisations Nationales des Droits Humains).

Raki Ba, 35 years old, has been writing for the blog Canalh for three years now. She is a member of the Solidarity Committee for the Victims of Human Rights Violations. In her professional career, she has worked in NGOs and Human Right networks, and she is currently in charge of the communication of the NGO SOS – esclaves. Before that, she worked for GERDDES/Mauritania and the FONDADH (Forum of the National Human Rights Organisations)

______________________________________________________________

Christian Baier (1975) graduated as social worker in 1999. He gained work experience in different civil society initiatives (Berlin and Chicago) and international development projects (Sikasso / Mali). Since 2003 Christian has been partner at the SOCIUS nonprofit consultancy. Five partners from varying background focus on the fields of organisational development, fundraising, project management and capacity building. For the last years Christian has worked mainly as trainer in fundraising and project management and in project-consulting processes with various youth initiatives. Voluntarily he is active in the promotion of a microcredit co-operative in Germany.

Christian Baier (1975) a obtenu son diplôme de travailleur social en 1999. Il a acquis de l’expérience professionnelle dans différentes associations liées à la société civile (Berlin et Chicago) ainsi que dans des projets d’aide au développement (Sikasso/Mali). Depuis 2003, Christian est partenaire de la société de conseils SOCIUS. Cinq partenaires aux parcours différents sont spécialisés dans les domaines du développement de l’organisation, la recherche de fonds, la direction de projets et l’acquisition de compétences. Au cours des dernières années, Christian a travaillé essentiellement dans le domaine de la recherche de fonds, la direction de projets et dans celui du conseil au travers de diverses initiatives liées à la jeunesse. Il soutient aussi de manière bénévole le microcrédit coopératif en Allemagne.

______________________________________________________________

L’universitaire Zied Ben Amor écrit des articles pour Nawaat, Maktoobblog et lepost.fr touchant à la vie politique en Tunisie, les questions de la démocratie et les libertés, la société Tunisienne après la révolution du 14 Janvier et l’université Tunisienne. Il est également auteur d’un nombre d’articles académiques dans le domaine du théâtre de la Renaissance en Angleterre et le théâtre contemporain Tunisien dans plusieurs revues scientifiques en Tunisie et à l’étranger.

The university teacher Zied Ben Amor writes for Nawaat, Maktoobblog and lepost.fr about political life in Tunisia, democracy and freedom, Tunisian society after January 14,2011 and Tunisian university system. He equally authored a number of academic articles on Renaissance theater in England and contemporary Tunisian theater in various Tunisian and foreign academic reviews.

______________________________________________________________

Né à Tunis en 1983, Marwen Ben Messaoud a effectué sa scolarité en Tunisie avant de passer 6 ans en France. Travaillant actuellement en Tunisie dans le domaine du Webmarketing, il a commencé à traiter de sujets tels que le high-tech et le „web 2.0“ à travers un premier blog créé en 2008. Par la suite et plus spécifiquement au cours de la révolution tunisienne, ses articles prirent une dimension plus humoristique, dépeignant l’actualité de son pays avec ironie et dérision.

Born in Tunis in 1983, Marwen Ben Messaoud went to school in Tunisia before spending six years in France. He currently works in Tunisia in webmarketing. He created his forst blog in 2008 where he wrote about technology and web 2.0 issues. Later, at the time of the Tunisian revolution, his articles took a humoristic turn, treating his country’s current affairs with irony.

______________________________________________________________

Christoph Borgans (born 1983) is a German freelance journalist, focusing on Middle Eastern issues and Islam in Western Societies. Well-traveled in the eastern parts of the Arab world, Christoph has lived in Cairo several times. From March till June 2011 he taught German at the Al-Azhar University, while covering the ongoing Egyptian Revolution. He works for the dapd-newsagency and is regularly contributing to the Middle-East Magazine Soukmagazine, the German Oriental Quarterly Zenith and zenithonline.de.

Christoph Borgans (né en 1983) est un journaliste allemand indépendant spécialisé sur les thèmes liés au Moyen-Orient et à l’Islam dans les sociétés occidentales. Christoph a souvent voyagé dans la partie orientale du monde arabe et réalisé plusieurs séjours au Caire. De mars à juin 2011, il a enseigné l’allemand à l’université Al-Azhar tout en couvrant la révolution égyptienne en cours. Il travaille pour l’agence de presse allemande dapd et collabore régulièrement à Soukmagazine, une publication spécialisée sur le Moyen-Orient. Il travaille aussi pour la publication trimestrielle germano-orientale Zenith et zenithonline.de.

______________________________________________________________

Youssef Cherif started blogging and Twitting in 2009, but has been writing previously in university fora and newspapers. He studied History and Archaeology (BA: Tunis I & II; MA: AUB, Columbia ’09), dug in different sites, worked in fields as different as agriculture, construction, translation and education, but his everlasting goal was and remains entering the realm of Politics. He resigned recently from his position at Amideast to follow more closely the Tunisian elections of October 2011 as a consultant for the Carter Center, and he is also the Country Manager for the New Arab Debates in Tunisia.

Youssef Cherif a commencé son blog et Twitter en 2009. Mais avant cela, il a écrit dans des journaux universitaires et sur des fora estudiantins. Il a étudié l’histoire et l’archéologie (License : Tunis I & II, Maîtrise : AUB, Columbia 2009). Il collabore également à différents sites et travaille dans des domaines aussi variés que l’agriculture, le bâtiment, la traduction et l’enseignement. Mais son but éternel était et reste de rejoindre le royaume de la politique. Il a démissionné récemment de son poste à l’ONG Amideast afin de suivre de plus près les élections tunisiennes du mois d’octobre, en tant que conseiller auprès du Carter Center. Il est aussi le Manager des New Arab Debates en Tunisie.

______________________________________________________________

Simon Columbus (born 1990) studies psychology and economics at Amsterdam University College. A blogger since 2007, he has written about Internet policy for well-known German blogs netzpolitik.org and Spreeblick. Simon has a history as anti-surveillance activist, privacy educator, and digital activism monitor. He is currently interested in researching the impacts of social media and mobile phones in developing countries (particularly sub-Saharan Africa), and spent the summer of 2011 at Harvard’s Berkman Center researching Internet censorship for the OpenNet Initiative.

Simon Columbus (né en 1990) étudie la psychologie et les sciences économiques à l’université d’Amsterdam. Blogeur depuis 2007, il a écrit dans plusieurs blogs connus en Allemagne à propos de la politique d’Internet : netzpolitik.org et Spreeblick. Simon s’est fait connaître comme activiste anti-surveillance sur Internet et comme protecteur de la vie privée. Il s’intéresse actuellement aux recherches sur l’impact des médias sociaux et de la téléphonie mobile dans les pays en voie de développement (en particulier dans l’Afrique sub-saharienne). Simon Columbus a passé l’été 2011 au Berkman Center de Harvard où il a fait des travaux de recherche sur la censure sur Internet pour OpenNet Initiative.

______________________________________________________________

Chama Darchoul is a Moroccan reporter working for medi1 radio, a well known international radio based in Tangier. She is also an expert in digital media, and how to use it for positive change; she works on training Moroccan journalists to join the digital world. Chama was the 1st Arabic and Maghrebian woman and the 2nd in the world who obtained the title of the best digital journalist and the best user of new media in to improve her journalism work in May 2011, delivered by ijnet in Washington. Chama started blogging in 2007 with Aljazeeratalk, a website for young bloggers from the Arabic and Muslim world, which belongs to the Aljazeera network. In the same year, AlJazeeraTalk obtained the price of the BOBs delivered by the Deutsche Welle as best blog in the Arabic world. Chama has worked as a reporter for Al Ray News from the UAE, and as a web editor for the Media Diversity Institute in London. She also worked with Discovery Channel Global Education Partnership, where she got experience in education projects management, and training of trainers. She is writing a weekly column for the Egyptian daily newspaper “Shourouq News”.

Chama Darchoul est une journaliste Internet marocaine, elle travaille pour med1 radio, une radio internationale basée à Tanger. Elle est experte des médias numériques et de la manière de les utiliser. Elle travaille comme formatrice afin d’aider les journalistes marocains à franchir le saut numérique. Chama a été la première femme arabe et maghrébine – la 2e dans le monde – à obtenir, en mai 2011, le titre de meilleure journaliste numérique et de meilleure utilisatrice des nouveaux médias pour améliorer son travail. Une récompense délivrée par le réseau international de journalistes IJNet, basé à New York. Charma a commencé son blog en 2007 avec AlJazeeraTalk, un site pour jeunes blogueurs du monde arabe et musulman, lequel appartient au réseau de la chaine Al Jazeera. La même année, AlJazeeraTalk a obtenu un prix au concours BOBs organisé par la Deutsche Welle : celui du meilleur blog du monde arabe. Chama a travaillé comme reporter pour Al Rai News aux Emirats Arabes Unis et comme rédactrice Internet pour l’Institut de la diversité des Médias à Londres (Media Diversity Institute). Chama Darchoul travaille également pour Discovery Channel Global Education Partnership où elle gère de projets éducatifs et la formation des formateurs. Elle écrit enfin une chronique hebdomadaire pour le quotidien égyptien “Shourouq News”.

______________________________________________________________

Abdelasiem El Difraoui, born in 1965, is an analyst in the Middle East and Africa Department in the German think tank SWP – the German Institute for International and Security Affaires. Previously El Difraoui was the editor in chief of a TV Press Agency specialised on the Middle East and senior foreign reporter for German TV.  He has won a number of awards for political documentaries and reportages. El Difraoui co-produced the documentary “Tahrir 2011” about the Egyptian Revolution, which has been shown at a large number of festivals and won the UNESCO award at the Venice Film Festival.

Abdelasiem El Difraoui, né en 1965, est analyste au département Moyen-Orient et Afrique du think tank SWP – l’Institut allemand pour les affaires internationales et la sécurité. Auparavant, El Difraoui était rédacteur en chef d’une agence de presse télévisuelle spécialisée sur le Moyen-Orient. Il a également été reporter à la télévision allemande. Abdelasiem El Difraoui a gagné plusieurs prix pour des documentaires politiques et des reportages. Il a aussi co-produit le documentaire « Tahrir 2011 » sur la révolution égyptienne qui a été présenté à de nombreux festivals et remporté le prix UNESCO au festival du film de Venise.

______________________________________________________________

Kübra Gümüsay is a blogger, author, columnist and journalist from Germany, of Turkish origin and currently based in Oxford, England. She writes about culture, art, feminism, racism, Islamophobia, social blogging and media. Her blog Ein Fremdwörterbuch was nominated for the Grimme Online Award in 2011. Gümüsay’s blog also contains creative short stories mostly focussing on minorities and the neglected of society. Her aim is to build cultural bridges, break down stereotypes and to animate her readers to rethink their values and worldviews. Gümüsay has studied Politics at the University of Hamburg and the School of Oriental and African Studies in London, University of London. She has also co-founded the network Zahnräder („Gears“) for active, creative and intellectual Muslim entrepeneurs in Germany and is involved in many social projects on areas such as social blogging, diversity and feminism.

Kübra Gümüsay est une blogueuse allemande d’origine turque. Elle est par ailleurs auteur, chroniqueuse, journaliste et vit actuellement à Oxford, en Angleterre. Elle écrit sur la culture, l’art, le féminisme, le racisme, l’islamophobie, les blogs et les médias sociaux. Son blog Ein Fremdwörterbuch a été nominé en 2011 pour les Grimme Online Award. Le blog de Kübra Gümüsay présente aussi des nouvelles qui traitent le plus souvent de thèmes tels que les minorités et les gens rejetés par la société. Son but est de bâtir des liens culturels, briser les stéréotypes et inciter ses lecteurs à repenser leurs valeurs et leurs visions du monde. Kübra Gümüsay a étudié les sciences politiques à l’université de Hambourg et a suivi également l’enseignement de l’Ecole d’études africaines et orientales (School of Oriental and African Studies) à Londres. Elle est par ailleurs la co-fondatrice du réseau Zahnräder – « Pignons » – destiné aux entrepreneurs musulmans en Allemagne. Enfin, elle est engagée dans plusieurs projets qui s’intéressent à la pratique sociale des blogs, à la diversité et au féminisme.

______________________________________________________________

Firas Kefi, né en 1993, donc 18 ans, est lycéen au lycée des Pères Blancs à Tunis et un de plus jeunes bloggeurs tunisiens en activité. Son Blog porte le nom de Stupidity Zone pour laisser le temps de la réflexion au lecteur, et ce blog existe depuis un an et demi. Firas écrit en Français et en dialecte pour des billets plutot ironiques mais tout aussi critiques. En  parallèle, il écrit sur www.zaweli.tn quelques chroniques sociales et il est aussi suis sur Twitter depuis plus d’un an !

Firas Kefi, 18 years old, is a highschool student in Tunis and one of the youngest Tunisian bloggers. His blog is called Stupidity Zone and leaves time and space for the users’ reflections. The blog exists for a year and a half now. Firas writes his ironic and critical articles in French and Tunisian dialect. He also writes on social topics for Zaweli.tn and has been on Twitter for more than a year now.

______________________________________________________________

Yamina Mechri, tunisienne de 28 ans, est diplômée en Lettres Modernes en spécialité Arts et Spectacles à l’Université de Tunis. Après une expérience à l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie, elle entame un projet de Parlement Méditerranéen sous la tutelle de l’Institut Goethe. Elle commence sa carrière professionnelle sur des plateaux de tournage dans le cinéma puis dans l’évènementiel, pour atterrir dans les médias audiovisuels en tant que chargée de la programmation dans une chaine de télévision privée. Passionnée de cinéma et d’arts, elle tient un blog depuis 2006 où elle parle de tout et notamment de sa vie en Tunisie ainsi que de ses impressions sur l’évolution du paysage politique dans son pays.

Yamina Mechri, a 28 year old Tunisian, holds a diploma in Modern Literature from the University of Tunis. She participated at the Francophone Parliamentary Assembly (FPA) and the Meda Youth Parliament on a ticket of the co-organizing Goethe-Institut. She started her professional career on film sets and in event management and is now responsible for the program of a private TV channel. She is passionate about cinema and arts and has a blog since 2006, where she writes about different subjects, especially her life in Tunisia and the development of the political landscape in her country.

______________________________________________________________

Mélissa Rahmouni, Algerian-French, is associate editor and columnist for ArabsThink, an initiative launched in May 2011 that aims to provide comprehensive analyses and synopses on issues relating to the cycle of Revolutions in the Middle East and North Africa region. At the time when the region’s revolutionary movements began, Mélissa was based in Lebanon, where interest for the “Arab Spring” was relatively low. This pushed her to engage in writing to raise awareness about topics seldom covered in the broader Arab world. She has written for Libération (French daily) and Causeur on Algerian politics and authoritarianism. Mélissa believes that her native Algeria is far too neglected by international press coverage and interest. She is currently the president of the Sciences Po Monde Arabe (Sciences Po Arab World) association. Since 2008, Mélissa has helped organize dozens of events with prestigious figures from the region. On October 6 2011, SPMA organized an electoral debate with seven politicians from Tunisia. Amongst other projects being organized this year is a one-day symposium for the 50th anniversary of Algerian independence.

Mélissa Rahmouni, algérienne et française, est rédactrice adjointe et contributeur régulier du site ArabsThink, une initiative lancée en Mai 2011 et qui propose des analyses détaillées et articles d’opinion sur des problématiques liées aux révolutions qui ont secoué la région MENA. Lorsque les mouvements révolutionnaires ont débuté cette année, Mélissa était installée au Liban dans une société marquée par un très faible intérêt pour les mutations en cours. Elle décida alors d’écrire pour sensibiliser sur des thématiques très peu couvertes dans le monde arabe. Elle a notamment publié dans Libération (quotidien français) et Causeur sur la politique algérienne et l’autoritarisme. Mélissa considère que l’Algérie est trop souvent négligée par la presse internationale. Elle est actuellement présidente de l’association Sciences Po Monde Arabe (SPMA). Depuis 2008, elle a contribué à l’organisation de dizaines d’évènements réunissant des intervenants prestigieux de toute la région. Le 6 octobre 2011, SPMA a organisé un débat électoral rassemblant sept hommes politiques tunisiens. Parmi ses autres projets, un colloque d’une journée pour le cinquantième anniversaire de l’indépendance algérienne est en prévision.

______________________________________________________________

Eva Schulz, 21 ans, étudie la communication et le management culturel à l’université Zeppelin de Friedrichshafen en Allemagne. A côté de ses études, elle travaille comme journaliste indépendante et dirige le blog Hurra! où elle écrit sur le cinéma, la cuisine, les médias, l’université, les voyages et la vie quotidienne. Elle produit aussi avec un ami le blog vidéo Hurra!.

Eva Schulz, 21 years old, studies Communication and Cultural Management at Zeppelin University in Friedrichshafen. She also works as a freelance journalist and runs the blog Hurra!, where she writes about cinema and cooking, media and university, traveling and everyday life. Together with friends she produces the Hurra! Video blog.

______________________________________________________________

Hind Subai is a Moroccan journalist and activist specialized in online media. On her blog Hinda Peace she encourages peace and constructive dialogue. She also contributes to Talk Morocco, a blog on current affairs in the country, which won the audience award as well as the award as the Best English Language Blog at Deutsche Welle’s annual blog awards The BOBs.

Hind Subai est une journaliste marocaine et une activiste spécialisée dans les média en ligne. Sur son blog Hinda Peace, elle encourage la paix et le dialogue constructif. Elle collabore aussi à Talk Morocco, un blog sur l’actualité dans son pays qui a gagné le Prix du public ainsi que le Prix du meilleur blog de langue anglaise lors du concours annuel de blogs organisé par la Deutsche Welle : The BOBs.

 

______________________________________________________________
Organizers

Carine Debrabandère est journaliste à la Deutsche Welle, au service Afrique. Elle organise régulièrement des ateliers de journalisme pour la DW-Akademie. Elle a reçu en 2008 le Medienpreis Entwicklungspolitik, le Prix allemand des médias pour le journalisme Nord-Sud.

Carine Debrabandère works as a journalist at the Africa program of Deutsche Welle. She regularly organizes journalism workshops for DW Akademie. In 2008, she received the Medienpreis Entwicklungspolitik, the German media award for development journalism.

______________________________________________________________

Christine Harjes works as regional coordinator for West Africa at DW-AKADEMIE and is also the project manager of the YMS. Having been working as a journalist for the past ten years, Christine is passionate about radio and enjoys training radio-journalists in Africa. Christine coordinates DW-AKADEMIE Africa’s blog, where she also contributes as an author whenever she finds time.

Christine Harjes travaille comme coordinatrice régionale pour l’Afrique de l’Ouest à la DW-AKADEMIE. Elle est aussi directrice du projet « Young Media Summit ». Christine possède une expérience de dix ans en tant que journaliste, elle est passionnée de radio et aime former les journalistes en Afrique. Elle coordonne aussi le blog de la séction Afrique de la DW-AKADEMIE où elle contribue de temps à autre en tant qu’auteur.

______________________________________________________________

Etudes en France, application dans des institutions internationales et à la radio Deutsche Welle – Gaby Janssen a récolté des expériences multiculturelles avant de joindre DW-Akademie. L’organisation et l’administration de projets relatifs à l’Afrique y sont ses tâches principales. Dans son travail, elle apprécie l’échange d’idées avec des gens de différentes cultures et mentalités. Pourtant, elle s’est jusqu’à présent opposée à la blogosphère. Cette conférence contribuera-t-elle à dissiper ses réticences?

Gaby Janssen, who studied in France and applied what she learned in international institutions and at Deutsche Welle radio, had gathered a lot of multicultural experience before joining DW-Akademie. She mainly takes care of the organization and administration of projects in Africa. She enjoys that her work brings her in touch with different cultures and mentalities, but so far she was rather opposed to the blogosphere. Let’s see if the YMS will help to change her mind!

______________________________________________________________

Sarah Mersch, currently based in Tunis, studied film in Germany and some Arabic in Syria and Tunisia. She has been working as a freelance film critic and journalist since 2003. She trained with Deutsche Welle from 2007 to 2009 and has been working with them as a freelance editor, reporter and trainer since. After having spent a year working as a communications consultant for a project on financial sector development in Africa, she went back to journalism and is covering the Tunisian revolution and the democratic transition for various German newspapers, websites and radio stations. She’s been neglecting her blog on Arabic cinema a bit due to the revolution, but is quite active on Twitter. At the YMS, she is taking care of this blog and the YMS activities on social networks.

Sarah Mersch, basée actuellement à Tunis, a étudié le cinéma en Allemagne ainsi qu’un peu d’arabe en Syrie et en Tunisie. Depuis 2003, elle a travaillé en tant que critique de cinéma et journaliste indépendante. Elle a fait sa formation professionelle de 2007 à 2009 au sein de la Deutsche Welle et a travaillé avec la DW depuis tels que rédacteur pigiste, reporter ou bien formateur. Après avoir passé une année en Tunisie à travailler comme conseillère en communication pour un projet sur le développement financier en Afrique, elle est revenue au journalisme et a couvert la révolution tunisienne et la transition démocratique dans ce pays pour plusieurs journaux allemands, des sites Internet et des radios. La révolution l’a forcé à négliger quelque peu son blog sur le cinéma arabe mais elle reste active sur Twitter. Elle est chargée du blog du YMS de la couverture des activités du YMS sur les réseaux sociaux.